Une soirée parfaite pour Epinal


Facilement vainqueur sur le parquet de Paris, Epinal assure sa place pour les play-off.

Trois sets passés à l’adversaire, aucun concédé et une place assurée en play-off… Le voyage Parisien des Spinaliens ressemble véritablement au jackpot pur et dur.

Disputé dans un gymnase en travaux, les joueurs du SAS ont su faire abstraction de ce contexte particulier pour accrocher une victoire indiscutable.

« Nous avons fait un match très sérieux ce soir. Peut-être pas le match parfait mais nous avons su nous appliquer pour valider notre objectif » résumait l’entraineur-joueur François Mérel à l’issue de la rencontre.

Face à leur dernier concurrent direct pour les play-off (12 points séparaient les deux équipes avant le match), les Spinaliens ont su s’appuyer sur la puissance et l’efficacité d’Ivan Petrov.

Pourtant malmené dans les premiers instants de la partie et menés par les Parisiens (15-12), le SAS a alors su accélérer pour prendre les devants. Très sérieux, les visiteurs ne lâchaient plus et remportaient la première manche (21-25).

La suite ressemblait à une formalité. En confiance, les Vosgiens ont alors pris un ascendant psychologique sur leurs adversaires.

Avec un Brankovic performant à la passe et à la base des actions de son équipe, Epinal n’était pas mis en difficulté (8-12).

Soutenus par les centraux Roatta et Celic, les joueurs des Vosges étaient solides en réception. Parfaitement lancés, ceux-ci pouvaient alors compter sur Tom Riblet et Ivan Petrov pour assurer les points au filet.

Les offensives étaient très bien huilées et le SAS menait rapidement deux manches à rien (16-25).

Touchés dans leur orgueil, les Parisiens n’étaient pourtant pas décidés à abandonner leur chance pour autant. Ces derniers démontraient leurs intentions sur le parquet et se montraient très accrocheurs dans le troisième set. Chaque équipe se répondait au tableau d’affichage mais aucune des deux n’était décidée à se laisser distancer (9-8 puis 19-20). C’est finalement le PUC qui craquait dans le money-time du match. Epinal assurait sa fin de partie et s’imposait logiquement (21-25).

« C’est toujours un moment relativement difficile quand il faut jouer avant la période des fêtes mais nous avons assuré notre place en play-off avec cette victoire. C’était l’objectif d’avant-match et nous nous y sommes tenus donc c’est parfait ».

Avec huit victoires en dix rencontres, la confiance est en tout cas à son maximum du côté du SAS.

Paris UC 2 - Epinal : 0-3
Les sets : 21-25 en 22’, 16-25 en 23’, 21-25 en 29’

Paris UC 2.- Six de départ.- Chaudet, Le Loup, Lilembo, Dubreuil, Cioffi, Bouleau ; puis : Marin, Poda, Groc, Hazon.

Epinal.- Six de départ.- Celic, Brankovic, Petrov, Roatta, R.Riblet, T.Riblet puis : Jacquemin, Mérel.

Vosges Matin

 

Retour